La saga PES

isspes6

La saga Pro Evolution Soccer

Si les thèmes les plus divers ont évidemment été abordés par les jeux vidéos, celui du sport en général et du football en particulier sont à classer parmi les plus récurrents.

Une série allait, longtemps, prendre la place de leader sur le marché des jeux de football. Editée par Electronic Arts E.A. depuis 1994, « Fifa » s’imposait comme le titre de référence. Mais bien vite, les amateurs de simulation allaient lâcher le titre canadien pour un jeu plus ardu, moins beau graphiquement, mais aussi bien plus abouti et proche des sensations du football « réel »; l’arrivée, en 1995, de la série International Superstar Soccer de Konami, puis surtout les opus suivants, allaient séduire les joueurs.
Sorti en 1995 sur Super Nintendo et sur Megadrive, ISS Deluxe est un jeu d’exception, premier opus d’une série qui fera date dans l’histoire des jeux vidéo, et qui deviendra, une référence du genre.

pes_histoire_iss_deluxe_jaquette.jpg

A l’abordage de FIFA

Quand ISSD débarque sur le marché, le jeu de phare des amateurs de football sur console est sans nul doute celui d’EA Sports : FIFA. Le titre canadien bénéficie entres autres les licences, il possède l’exclusivité sur la plupart des noms de clubs et de joueurs.
Moins richement pourvus, les développeurs de Konami, éditeur d’ISS, décident alors de faire de la jouabilité et du réalisme leur atout majeur. Pour la première fois, un jeu de football permet de reproduire toutes les actions du football avec un réalisme jamais atteind jusqu’à present : gestes, caractéristiques et statistiques propres aux joueurs sans oublier la possibilité de jouer sous diverses conditions climatiques et la sévérité variable des arbitres, les scènes de joie après un but, et bien d’autres choses.

 

Il est désormais possible de paramétrer sa formation : positionnement des joueurs, tactiques, flèches offensives, tireurs, toutes options innovantes et que l’on retrouve encore aujourd’hui dans PES.

Les modes de jeux sont nombreux : matchs d’exhibition, tirs de penalties, coupe du monde, championnat mondial, entraînement,.
11 ans après, l’envie de jouer est toujours intacte, le jeu est simple et compliqué à la fois, car il n’y a pas autant de combinaisons possibles que dans les jeux de football actuels. Un point que l’on retrouve dans les futurs PES : plus on joue, plus on s’améliore, et donc plus on a envie de jouer et découvrir de nouvelles choses.

Au final, ISSD apparaît comme le point de départ de la longue série des ISS/PES, en ce qu’on y retrouve tous les éléments qui font encore le charme de la série à l’heure actuelle. Les fans de foot accrocheront grâce au réalisme du jeu, les autres grâce au plaisir qu’il dégage, manette en main. Konami frappe très fort en 1995, son jeu devient la référence en matière de football, et l’est toujours 11 ans après.
Sorti le 17 octobre 2003, pour la première fois sur PC, Pro Evolution Soccer 3 est à l’origine du changement de la série des PES. Développée par KCET et parrainée par l’ex-arbitre international Pierluigi Collina, avec plus de licences, un gameplay plus fluide, PES3 allait devenir un hit.

Ca part en Live !

Sorti en octobre 2004, PES4 arrive en novembre sur une nouvelle plate-forme : la XBOX. Mais, la grande révolution de cet opus vient d’un MODE ON-LINE, option qui permet de pouvoir jouer, via une connexion internet, avec des joueurs du monde entier en discutant via le micro-casque. Même si tout n’est pas parfait, c’est un point essentiel de l’evolution de la saga.

pes_histoire_pes4_jaquette.jpg

 

La perfection n’est pas de ce monde mais dans l’univers restreint des jeux de Football, la série des PES a su évoluer comme seuls les grands crus savent le faire.

Depuis 1995 et ISS Deluxe, jusqu’à PES 2008 sur consoles dernière génération, les développeurs ne se sont pas endormis sur leurs lauriers. Le titre a mûri et les défauts ont été balayés à chaque nouvelle sortie pour s’imposer un peu plus comme la simulation de football numéro un du marché des jeux vidéo.
La jouabilité a toujours été le point fort de la saga. Chaque année améliorée, elle n’a jamais déçu.
Le live a marqué un tournant dans l’Histoire de PES. La durée de vie était déjà considérable si l’on augmentait le niveau de difficulté mais l’ouverture du jeu sur internet a intensifié un plaisir déjà conséquent. Il est désormais facile de se constituer une liste d’amis trouvés au hasard d’une rencontre sur le live ou bien grâce aux communautés de joueurs.
Certes la non exhaustivité des licences, des fanions, stades ou noms de joueurs a toujours été le plus gros défaut du jeu.
Mais même si, le jeu cotoierait la perfection si l’effort était plus present pour les licences et les commentaires.
Autrefois réservé au PC ou à la PS2, le nombre de plateformes concernées ne cesse d’augmenter confirmant l’intérêt croissant du public et des constructeurs pour la simulation numéro un, et la puissance croissante des consoles offre chaque année un jeu plus beau et une immersion plus profonde.

Au fil des années PES s’est établi comme le titre phare du genre, toujours revu et corrigé, PES s’éloigne tout doucement de la simulation pour tout simplement s’installer dans un un univers d’arcade toujours plus beau. Peut-on s’attendre a un changement radical au prochain opus ?

Publicités

~ par jeuxmemorables sur octobre 27, 2007.

Une Réponse to “La saga PES”

  1. Que penser de la nécessité d’acheter les droits des championnats? Est-ce que le souci de reproduction du réel (simulation) n’est pas sclérosant parfois?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :